entreprise guy

Offres d'emploi

Maçonnerie

En savoir plus

Nature du travail

 

Suivre les indications du géomètre :

La bonne marche du chantier dépend de la qualité du travail du maçon. Il coordonne d’ailleurs fréquemment d’autres corps de métiers, et veille au respect des normes et des réglementations en vigueur. Seul ou en équipe, il réalise des travaux de maçonnerie à partir de directives orales ou écrites (sur la base des plans). Il effectue l’implantation des bâtiments d’après les indications du géomètre. Son travail fait suite aux travaux du terrassier qui a préparé le sol et le terrassement.

 

Utiliser des outils et des matériaux variés :

Selon les constructions, le maçon a l’occasion de manipuler du béton, des liants, des moellons, de la pierre, de la brique, du bois, des matériaux composites, des ensembles préfabriqués (poutrelles, hourdis, prédalles), etc. En conséquence, il utilise des outils à main (truelle, fil à plomb…) et/ou des équipements mécaniques comme les matériels électroportatifs ou pneumatiques. Le maçon maîtrise également la fabrication des éléments qui servent à maintenir ou à décorer l’enveloppe du bâtiment : mortier, ciment, plâtre, résine, et réalise des enduits intérieurs et extérieurs. Dans certaines régions, le maçon fait aussi office de couvreur et de charpentier.
Mettre en place l’ossature du bâtiment
Premier à intervenir sur une construction, le maçon est responsable de la mise en place du « squelette » du bâtiment. Traditionnellement, il assemble des murs de briques, de pierres ou de parpaings, ou des cloisons internes à l’aide d’engins de manœuvre. Il pose des panneaux préfabriqués ou des blocs de fenêtre avec des mortiers. Il applique ensuite les enduits sur les murs. Pour les constructions industrielles, il est chargé de réaliser des coffrages dans lesquels il coule le béton, pour fabriquer des sols, par exemple.

Compétences requises

 

  • Rigueur et polyvalence : Le bon démarrage d’un chantier dépendant de son travail, le maçon doit être rigoureux. Il sait respecter les plans et les consignes, effectuer des tracés et des repérages. Il maîtrise des techniques de mise en œuvre et utilise des matériaux très variés. Il sait gérer son temps et a le sens des responsabilités.
  • Robustesse et disponibilité : Le travail sur le chantier demande une bonne condition physique, le sens de l’équilibre, de la prudence et le respect absolu des règles de sécurité. Bien que les techniques de levage aient beaucoup évolué, l’activité implique encore le port de charges. Contraint de se déplacer d’un chantier à l’autre, le maçon peut être amené à travailler pendant plusieurs mois loin de son domicile, en France ou à l’étranger. Il doit donc se montrer disponible et adaptable.
Postuler